La démarche d’investigation en SVT : mode d’emploi

pédagogie
SVT

démarche d'investigation svt

Sherlock Holmes, le détective, vous connaissez ? Eh bien quand on parle de démarche d’investigation en sciences c’est l’image que l’on doit en avoir. C’est comme si les élèves partaient à la recherche d’indices scientifiques pour résoudre un problème avec comme assistant leur professeur Watson. La démarche d’investigation est une démarche hypothético-déductive qui fait appel au questionnement et à la construction de savoirs par le biais d’expérimentations. On la retrouve dans les différents champs des sciences, et de plus en plus dans les classes de Sciences de la Vie et de la Terre. Tour d’horizon d’une méthode d’apprentissage originale...

 

Qu'est ce que la démarche d'investigation ?

La démarche d’investigation est essentielle car elle s’inscrit dans une démarche purement scientifique. Elle génère une réflexion de la part des élèves qui ne sont plus simplement à l’écoute de leur enseignant. Ils sont les pleins acteurs de leur apprentissage visant la résolution d’un problème. Ils formulent des hypothèses, participent à la stratégie de résolution, conçoivent des outils pour l’investigation et aboutissent à une conclusion. C’est par la logique, l’analyse et un questionnement constant qu’ils acquièrent un savoir. Le professeur est un guide qui travaille en amont et anticipe les questionnements potentiels de ses élèves et les outils qu’ils devront mettre en place. 

On valorise dans cette démarche la réflexion, l’expérience, la création d’outils, la communication entre élèves et les capacités de synthèse. La démarche d’investigation, parce qu’elle positionne les élèves au cœur d’une enquête ancrée dans un contexte réel, est en soi une source de motivation.

 

Les 7 étapes de la démarche d’investigation

La démarche d’investigation, quelle que soit la discipline scientifique, repose sur 7 piliers essentiels :

observationproblématisationrecherche d'hypothèsesinvestigation
échange argumentéconclusionévaluation

 

  1. L’observation et la situation initiale
    À partir d’une situation proposée par l’enseignant, les élèves observent un phénomène dont découle une discussion collective liée aux représentations et questionnements de chacun.
     
  2. La formulation d’une question, la problématisation
    Les idées soulevées vont amener à une confrontation de points de vue et un problème scientifique va se poser. Ce problème est celui que la classe devra résoudre.
     
  3. La recherche d’hypothèses
    Le problème posé va amener à un nouveau questionnement des élèves dans le but de soulever des hypothèses. Pour cela, l’enseignant va encourager la communication entre les élèves pour les guider dans leur réflexion. Il ne se pose pas en détenteur du savoir mais en facilitateur. Les élèves vont formuler des hypothèses fondées sur leurs expériences ou connaissances, lesquelles ne sont d’ailleurs pas forcément justes.
     
  4. L’investigation et la confrontation aux hypothèses
    C’est par l’investigation (recherches documentaires et/ou expérimentations) que les hypothèses vont être confirmées ou non. La pertinence de l’hypothèse est le fruit de l’expérimentation menée. Durant cette étape, l’enseignant veillera à ce que les élèves eux-mêmes soient les instigateurs de la création des outils de l’investigation. Ils pourront ainsi être amenés à créer leurs propres outils pour explorer la véracité de leurs hypothèses.
     
  5. L'échange argumenté
    De cette expérimentation naît la formulation de nouvelles hypothèses émanant des élèves (soit de manière individuelle soit de manière collective). L’idée est de faire émerger un nouveau questionnement par rapport aux nouvelles données. Cet échange doit générer d’autres interrogations et mener à un débat entre pairs (les élèves).
     
  6. La conclusion avec l’acquisition de connaissances
    Cette étape correspond au partage des découvertes menées dans la classe. C’est une mise en commun pour construire un savoir de classe partagé. S’ensuit la réalisation collective de la trace écrite, qui fait appel à ce qui a été mis en évidence. Cette phase doit permettre de généraliser et de conceptualiser.
     
  7. La mobilisation des connaissances
    Cette dernière étape, c’est le réinvestissement des connaissances des élèves par le biais de l’évaluation formative.

Il est à noter que selon le problème posé, certaines étapes prendront plus de temps que d’autres et que le processus ne sera pas nécessairement linéaire.

 

Un exemple de démarche d’investigation en SVT

La situation de départ doit être ancré dans les exigences du programme et susciter la curiosité et un questionnement productif des élèves. Par exemple* : « Les espèces de chiens actuelles découlent d’une autre espèce de canidés : le loup. Or les diversités de morphologie et le caractère social des chiens n’ont rien à voir avec leur ancêtre sauvage. »

La situation initiale génère des questionnements et un problème que l’on peut formuler ainsi : Quelle est l’origine de la diversité au sein d’une espèce ?

Les hypothèses formulées devraient reposer sur la mutation génétique de l’ADN. Si un ou des gènes sont modifiés chez une espèce cela peut sans doute expliquer la diversité au sein de cette même espèce. Cette solution peut être raisonnablement envisagée et donc va être soumise à l’investigation.

Pour être validée, l’hypothèse doit être testée à travers une série de recherches par exemple sur la génétique moléculaire et l’évolution mais aussi à travers l’expérimentation avec par exemple un TP sur l’origine et diversité des allèles.

L’échange argumenté : suite à l’investigation, le professeur va mettre les élèves dans une posture de réflexion et d’analyse des données reçues. Cette phase génératrice de questionnements doit permettre aux élèves de formuler de nouvelles hypothèses.

La mise en commun des résultats de chaque groupe doit permettre la confrontation et la comparaison. Les divergences observées peuvent être prétexte à un débat et à l’élaboration d’expériences complémentaires visant à préciser les réponses. La conclusion doit pouvoir confirmer ou infirmer l’hypothèse de départ et donc répondre à la question de départ qui aboutit à la rédaction d’un bilan écrit.

L’évaluation formative peut se faire de diverses manières pour vérifier les acquis des élèves : à partir d’exercices, de quiz, sous format de bilan, avec des cartes mentales etc.

 


Le petit plus

7 étapes en vidéo

Les 7 étapes de la démarche d’investigation résumées en vidéo


 

L'auteur : Caroline Musserotte 

Diplômée d’Oxford, j’ai été professeure d’anglais et de FLE. Je suis aussi blogueuse éducative, conférencière TESOL, ambassade US et SEDIC, auteure de ressources éducatives et de méthodes d’apprentissage, formatrice et déléguée pédagogique ! J’aime fouiller, trouver, analyser et enfin transmettre des solutions pédagogiques en premier lieu pratiques, innovantes, et qui sont adaptables par chaque enseignant.

Icons made by freepik from www.flaticon.com

 

Nos ressources utiles

Planète SVT 2nde - Livre Élève - Ed. 2019
Livre de l'élève
Sciences de la Vie et de la Terre : SVT
2nde
Éd. 2019
Planète SVT 1ère - Livre élève - Ed. 2019
Livre de l'élève
Sciences de la Vie et de la Terre : SVT
1re, 1re de spécialité
Éd. 2019